La commune de Koumbia et les enjeux de gestion des ressources agropastorales

Koumbia est l’une de ces nouvelles communes rurales. Elle est située au cœur de la zone cotonnière de l’ouest du Burkina Faso et compte quatorze villages et plusieurs hameaux de culture. Elle couvre une superficie de 1 358 km² dont 30 % sont occupés par des forêts classées. L’agriculture et l’élevage constituent les deux principales activités de la population. Les cultures majeures sont le coton (35 000 ha) et les céréales (22 000 ha, surtout du maïs). En trois décennie, la population a été multipliée par trois, avec pour corollaire l’augmentation des superficies défrichées (plus de 50 % de la surface du territoire). Le manque de terres arables pour de nouvelles défriches a conduit à l’occupation des berges des cours d’eau et à leur dégradation. L’élevage a également connu un essor particulier (20 000 têtes environ). Du fait de l’expansion des cultures, les éleveurs sont confrontés à la réduction et à la déstructuration de leurs espaces pastoraux traditionnels. La pauvreté et la pression démographique (environ 40 habitants/km²) a engendré des effets négatifs sur l’environnement (déboisements, dégradation des terres et des cours d’eau) et des conflits entre les différents acteurs sur l’utilisation desdites ressources territoriales.

Ajouter un commentaire

Télécharger au format PDF
↑ Haut de page