A A
n°35/17 juin 2021

Sommaire

Par : HASSENFORDER, Emeline ; FERRAND, Nils
Par : MASSOT, Audrey ; PRESSUROT, Anne ; TROUILLET, Marie ; Propos recueillis par HASSENFORDER, Emeline

De plus en plus de gestionnaires territoriaux mettent en place des démarches participatives dans le cadre de projets, plans ou programmes. Cet article apporte des éléments permettant de comprendre le contexte entourant les démarches de participation citoyenne en France. Il s’appuie pour cela sur le témoignage de trois actrices apportant leur éclairage sur le sujet, chacune à son échelle de territoire : le niveau local, le bassin versant Rhône-Méditerranée-Corse et le territoire national.

Lire la suite
Par : FERRAND, Nils ; HASSENFORDER, Emeline ; AQUAE-GAUDI, Wanda

COOPLAGE est l’acronyme de « Coupler des outils ouverts et participatifs pour laisser les acteurs s’adapter pour la gestion de l’environnement ». L’objectif de l’approche est d’accompagner la participation de différents acteurs (citoyens, élus, gestionnaires, etc.) dans la prise de décisions relatives à leur environnement. Cet article présente les principes fondamentaux de l’approche COOPLAGE (l’autonomisation, la recherche intervention, une réelle participation à la décision, une réflexivité sur les changements souhaités et un mélange d’ingénierie et de bricolage). Il revient également sur l’historique de l’approche, qui s’inscrit dans la lignée des travaux de modélisation des systèmes complexes. Enfin, les différents outils COOPLAGE sont introduits ici, puis détaillés dans les différents articles de ce numéro spécial. 

Lire la suite
Par : JANIW, Joana ; Propos recueillis par HASSENFORDER, Emeline

Que ce soit au niveau international (convention d'Aarhus) ou dans les différents codes nationaux (de l'environnement, de l'urbanisme, des collectivités locales, etc.), la capacité d'interpellation démocratique du citoyen est aujourd’hui en bonne place. Il n'est d’ailleurs qu'à se retourner sur les dernières années pour voir que la participation du public est dans une dynamique exponentielle. Dans cet entretien, Joana Janiw, responsable du pôle culture de la participation du public, au Commissariat général au développement durable au ministère de la Transition écologique et solidaire fait le point des avancées récentes sur le sujet dans le champ environnemental.

Lire la suite
Par : HASSENFORDER, Emeline ; FERRAND, Nils ; GIRARD, Sabine

Concrètement, l’ingénierie de la participation se matérialise par une réflexion en vue de décider des objectifs, du design, du choix de méthodes, de la mise en œuvre et du suivi-évaluation d’un processus participatif. En s’appuyant sur leur expérience et sur un outil méthodologique développé par leurs soins, les auteurs identifient quatre idées clefs à retenir et six questions structurantes à se poser pour accompagner les porteurs de projets dans la préparation de leur démarche participative.

Lire la suite
Par : BRAIKI, Housem ; LESTRELIN, Guillaume ; MORARDET, Sylvie ; YOUNSI, Somaya ; HASSENFORDER, Emeline ; IMACHE, Amar ; BARBE, Audrey ; BEN HASSINE, Anissa ; HADAJI, Fethi ; HARRABI, Mohamed Chamseddine

Les facilitateurs territoriaux ont généralement pour mission de faciliter le dialogue entre différents types d’acteurs (agriculteurs, élus, administration…) en vue du développement d’un territoire. Cet article décrit un dispositif pilote qui a formé et accompagné des agents de l’administration agricole tunisienne, chargés d’appui au développement rural, dans l’apprentissage et la mise en œuvre de leur nouveau métier en vue d’une planification territoriale concertée dans six zones rurales tunisiennes.

Lire la suite
Par : NOURY, Benjamin ; SEGUIN, Laura

Cet article revient sur les origines de la notion d’acceptabilité sociale avant de décrire des stratégies participatives qui y sont associées. Certaines s’apparentent davantage à de la manipulation qu’à une volonté de co-construction. À travers deux études de cas sur l’implantation d’innovations technologiques, l’article présente des pistes pour éviter cet écueil. Pour chaque cas, les démarches ont permis d’éclairer le débat sur un problème public et ouvrir un espace de choix dans lequel plusieurs solutions techniques sont devenues discutables.

Lire la suite
Par : ABRAMI, Géraldine ; BECU, Nicolas

Cet article traite de la conception et de l’utilisation de jeux de rôles en tant que méthodes pour mettre en oeuvre des démarches participatives pour la gestion de l’eau et plus largement des territoires. Il aborde différents points méthodologiques autour de cette approche sous forme de questions-réponses puis présente le kit de conception participative de jeux de rôle Wat-A-Game. En contrepoint, un éclairage est donné sur LittoSIM, un dispositif de jeu dédié à la problématique de la prévention des risques littoraux en France.

Lire la suite
Par : ROBIN, Patrice ; CAROL, Fabrice ; LE MOING, Floriane ; ABRAMI, Géraldine ; FERRAND, Nils ; DALBIN, Dominique

À partir de 2014, un projet multi-partenarial impliquant un établissement d'enseignement agricole, une équipe de recherche et un syndicat de bassin versant dans les Pyrénées-Orientales a permis de concevoir et éditer « L'Eau en Têt », un kit de jeu de rôle consacré à la gestion durable de l'eau. Cette note présente cette initiative, fait un point sur les usages pédagogiques et autres de ce kit de jeu, et aborde finalement la question des effets d'apprentissage de ce type de démarche pour les participants.

Lire la suite
Par : AUCANTE, Mélaine ; LOMBARD-LATUNE, Rémi ; BA, Alpha ; CHEVAL, Camille ; MORETTI, Paul ; FERRAND, Nils

WasteWAG (pour wastewater game) est un jeu de rôle et outil de planification participative de systèmes d’assainissement individuels et collectifs en zones urbaines et rurales au Sénégal. Sa modélisation s’est faite en plusieurs étapes successives alternant production de prototypes, tests de l’outil en conditions contrôlées (entre acteurs de la recherche) et tests en conditions réelles (avec les organismes de la société civile et autres acteurs de terrain). L’objectif de l’article est de rendre compte de la singularité de cette démarche de modélisation contribuant à rendre disponible des connaissances techniques aux acteurs de terrain.

Lire la suite
Par : LEJARS, Caroline ; BOUARD, Séverine ; FERRAND, Nils

Le gouvernement de Nouvelle-Calédonie a approuvé en mars 2019 le schéma d’orientation de la première politique de l’eau du Pays. Cette politique, appelée « Politique de l’eau partagée » (PEP), est le fruit d’une large concertation ayant impliquée environ un Calédonien sur six cents. Cet article présente une rétrospective du dispositif de concertation mis en place pour le montage de cette politique. Il se focalise particulièrement sur le déroulement du processus et sur les outils d’appui à la planification qui ont été utilisés, en partie inspiré du dispositif de co-planification, appelé COOPLAN (Co-construction et co-planification de plan d’action pour la gestion de l’eau).  

Lire la suite
Par : RINAUDO, Jean-Daniel ; NEVERRE, Noémie ; ROUILLARD, Josselin

Cet article s’intéresse aux difficultés d’engagement des acteurs dans la planification de la gestion des eaux souterraines, notamment celle des grands aquifères captifs. En s’appuyant sur un exemple dans le Sud-Ouest de la France, il montre comment la prospective participative peut faciliter cet engagement.

Lire la suite
Par : BORRELL ESTUPINA, Valérie ; GRELOT, Frédéric ; ALIX, Alexandre ; BADOGA, David ; BALZERGUE, Pierre ; BRÉMOND, Pauline ; DJANGUE, Moustapha ; HERREO FERAN, Jofre ; FEZEU, Alain ; JOURDAN, Camille ; LLOVEL, Cécile ; LUQUOT, Linda ; MARRY, Valérianne ; MORARDET, Sylvie ; MOUSSA, Roger ; PUIGSERVER CUERDA, Diana ; RICHARD, Sophie ; ROUSSEAU, Marine ; SEBAG, David ; SERVAT, Eric ; VAN-EXTER, Sandra

Pénuries d’eau, inondations violentes, ruissellements intenses : face aux changements globaux, les territoires évoluent vers des trajectoires parfois en rupture avec celles du passé. Des informations fiables sont nécessaires pour le renouvellement des connaissances et la définition des politiques de prévention et de remédiation. Comment diversifier et multiplier les relais de terrain ? Les observations participatives, ne relevant plus uniquement de l’implication de professionnels, mais aussi de celle de citoyens novices, peuvent y contribuer.

Lire la suite
Par : HASSENFORDER, Emeline ; FERRAND, Nils

Vous allez nous dire : « Mettre en place une démarche participative ce n’est déjà pas si simple, alors l’évaluer par-dessus le marché, c’est au-delà de mes ambitions ». Et pourtant… À quoi bon faire participer différents acteurs si l’on n’est pas capable de dire si cette participation a véritablement servi à quelque chose ? Si vous êtes d’accord avec cette rhétorique, nous vous invitons à aller jusqu’au bout de cet article. Son objectif est de vous montrer qu’évaluation ne rime pas avec dépression et que l’on peut adapter ses appréciations à la hauteur de ses ambitions. C’est parti !

Lire la suite
Par : HILLERET, Anne ; LANCEMENT, Karine

La « Boussole de la participation » est une application web qui a pour objectif de guider la construction d’une démarche participative. Elle donne des repères à partager, voire à co-construire avec l’ensemble des participants. Elle permet également de rendre compte du travail accompli et d’en dresser un bilan. La « Boussole de la participation », conçue initialement pour les agents des collectivités, peut être utilisée par toute personne impliquée à différents titres dans une démarche participative.

Lire la suite
Par : SEGUIN, Laura ; GARIN, Patrice ; GIRARD, Sabine ; LOUDIN, Sarah ; HASSENFORDER, Emeline

Une démarche participative est toujours riche d’apprentissages. Dans l’interaction sociale, chacun acquiert de nouveaux savoirs, savoir-faire ou compétences, qu’il soit participant, accompagnant, ou commanditaire. Pourtant, en pratique, ces apprentissages sont rarement évalués. De quoi s’agit-il et comment s’y prendre ? Dans cet article, les auteurs proposent un cadrage formalisé à partir de leurs propres expériences de recherche sur la participation dans le domaine de la gestion de l’eau.

Lire la suite
Par : PETITJEAN, Claire ; FERMOND, Chrystel

La vallée de la Drôme est l’une des cinq vallées alpines pilotes retenues pour l’expérimentation de nouvelles formes de participation citoyenne pour la gestion de l’eau et des rivières au travers du programme SPARE (Strategic planning for alpine river ecosystem). Entre 2016 et 2018, plus de trois-cent-quarante participants ont pu échanger sur leurs perceptions et leurs envies pour l’eau et les rivières du bassin versant de la Drôme et environ cent-quatre-vingt-dix propositions d’actions ont été enregistrées.

Lire la suite
Des démarches participatives pour penser ensemble la gestion de l’eau et des territoires
Emeline HASSENFORDER et Nils FERRAND
n°35
17 juin 2021