A A

Sommaire

En cours de rédaction
Sauvegarde de l’apron du Rhône : retour sur les opérations de restauration de la continuité des cours d’eau
Par : BADIANE, Sidia Diaouma ; MBAYE, Edmée

La préservation des zones humides est un enjeu écologique important, car ces espaces naturels abritent une part essentielle de la biodiversité et procurent un grand nombre de services à l’environnement et à l’homme. Dans la région de Dakar, confrontée à une croissance urbaine exponentielle, le maintien de ces écosystèmes naturels est de plus en plus contraint et fait l'objet de conflit d'acteurs, illustrant une opposition entre deux appréhensions différentes de l’usage des paysages naturels urbains. À partir de l'étude de plusieurs zones humides dakaroises, cet article démontre que malgré l'utilité reconnue de ces écosystèmes, des menaces et des pressions compromettent leur avenir, mais que des perspectives de valorisation peuvent être envisagées par un aménagement adéquat. 

Lire la suite
Par : BARTHOLOMÉE, Océane ; LAVOREL, Sandra ; LABARRAQUE, Dorothée ; GAUCHERAND, Stéphanie

Les zones humides, et en particulier leur sol, sont de véritables puits de carbone, contribuant ainsi activement à la régulation du climat. Dans quelles mesures des actions de gestion peuvent augmenter la séquestration du carbone par les zones humides ? Et dans quelles proportions ? Dans cette étude, les scientifiques ont démontré la pertinence d’un modèle d’états-transitions, qui combiné à une méthode rapide et simple d’estimation des stocks de carbone dans les différents compartiments des écosystèmes, a permis de suivre la dynamique des stocks de carbone en fonction des pratiques de gestion des zones humides. Cette approche pourrait être appliquée dans le cadre de la séquence « Éviter, Réduire, Compenser » lors de projets d’aménagement du territoire.

Lire la suite
Par : BEZOMBES, Lucie ; KERBIRIOU, Christian ; SPIEGELBERGER, Thomas ; GOURAUD, Véronique ; GAUCHERAND, Stéphanie

La loi « Biodiversité » du 08 août 2016 instaure dans la réglementation l’obligation « d’absence de perte nette » de biodiversité à l’échelle des projets d’aménagement. Un des enjeux clés pour y arriver consiste à démontrer l’équivalence écologique entre les gains associés aux mesures compensatoires et les pertes occasionnées par les impacts. Malgré les avancées réglementaires, le cadre français n’inclut pas de méthode à suivre pour déterminer l’équivalence et aucune n’est unanimement reconnue. C’est dans ce contexte qu’un cadre méthodologique opérationnel, exhaustif et fondé sur des bases scientifiques, a été développé. Son utilisation favorise la concertation entre acteurs et permet un suivi des mesures compensatoires dans le temps.

Lire la suite
Par : LABONNE, Sophie ; CORDONNIER, Thomas ; KUNSTLER, Georges ; FUHR, Marc

Les impacts du changement climatique sur les forêts de montagne sont déjà perceptibles et les prévisions nous montrent, par leurs contradictions, la complexité des phénomènes en jeu. L’objectif de cette étude bibliographique est d’abord de caractériser les principaux effets du changement climatique, principalement dans les forêts alpines, puis de présenter différentes options d’adaptation devant permettre de conserver les services actuellement fournis par la forêt. L’épicéa, le sapin et le hêtre, dominants dans les Alpes françaises, y sont privilégiés.

Lire la suite
Par : MELCION, Nathalie ; BIDAUD, Christine

Dans le cadre du contrat de territoire corridors biologiques Grand Pilat, le Conservatoire d’espaces naturels Rhône-Alpes et le Parc naturel régional du Pilat ont souhaité prendre du recul par rapport à leurs pratiques d’accompagnement des élus locaux. L’objectif ? Analyser les freins et leviers à l’engagement des élus locaux en faveur de la trame verte et bleue, identifier des pistes pour faciliter leur engagement et, in fine, améliorer les pratiques d’accompagnement des professionnels.

Lire la suite
Par : JUMEAU, Jonathan

Les infrastructures linéaires de transport, telles que les routes et les autoroutes, créent des barrières qui entravent la circulation des espèces animales et limitent les brassages génétiques essentiels au maintien durable des populations. Des passages à faune sont construits pour rétablir les échanges d’individus, mais leur efficacité pour les micromammifères n’est pas connue. Dans cet article, un protocole de capture-marquage-recapture mené sur le mulot sylvestre et le campagnol des champs met en évidence une restauration partielle des continuités écologiques par les passages à faune. Des pistes d’amélioration des structures sont proposées pour augmenter la probabilité de dispersion d’un côté à l’autre de la route, et au-delà, la survie à long terme des populations.

Lire la suite
Par : SORDELLO, Romain ; JUPILLE, Olivier ; VAUCLAIR, Sébastien ; SALMON-LEGAGNEUR, Léa ; DEUTSCH, Éloïse ; FAURE, Baptiste

La notion de « trame noire » a fait son apparition depuis quelques années, s’ajoutant à celle de « trame verte et bleue » déjà bien connue. L’objectif est de limiter la dégradation et la fragmentation des habitats dues à l’éclairage artificiel par l’intermédiaire d’un réseau écologique formé de réservoirs et de corridors propices à la biodiversité nocturne. Plusieurs démarches de trames noires sont en cours ou même déjà achevées en France. Cet article présente deux projets menés dans des territoires très contrastés, l’un dans le Parc national des Pyrénées et l’autre sur la Métropole européenne de Lille.

Lire la suite
Par : JAUNATRE, Renaud ; EVETTE, André ; BUISSON, Morgane ; FORT, Noémie ; BARRAND, Chloé ; BOURRET, Vinent ; MARTINELLI, Marion ; PINEL, Anaëlle ; POPOFF, Nadège ; FAVIER, Gilles ; DEDONDER, Eric

Pour se protéger des crues en montagne, les hommes ont transformé et artificialisé les cours d’eau, avec comme conséquence une perte en surface d’habitats pour la biodiversité. Ainsi, les populations de petite massette (Typha minima Hoppe), plante des berges des cours d’eau, ont régressé de 85 % en un siècle dans les Alpes ! Aujourd’hui, la législation est plus attentive à la préservation de la biodiversité dans le cadre de projets d’aménagement et elle rend obligatoire un certain nombre de mesures permettant de compenser les impacts sur les écosystèmes. Pour les aménageurs du territoire, la restauration de populations de T. minima pose cependant des questions auxquelles cet article apporte des éléments de réponses.

Lire la suite
Par : PRÉAU, Clémentine ; ISSELIN-NONDEDEU, Francis ; TROCHET, Audrey ; BERTRAND, Romain ; SANSAULT, Éric ; DOHOGNE, Romuald ; JEMMIN, Julien ; TINCHANT, Anne ; DUTERTRE, André ; PAGÉ, Gilbert

Du fait de leurs bonnes connaissances des espèces et des milieux et de la mise en place de protocoles de suivi à grande échelle et sur le long terme, les réseaux associatifs naturalistes disposent de bases de données fiables, précieuses pour les scientifiques. Ainsi, dans cette étude, la valorisation d’une importante base de données de présence d’amphibiens via la modélisation de leur niche écologique a permis d’établir des cartes de répartition potentielle de quatre espèces protégées en France : le crapaud calamite, le triton crêté, la rainette arboricole et la rainette méridionale dans six départements français. Les résultats acquis permettront non seulement de mieux comprendre la biologie et l’écologie des espèces mais aussi d’aider à l’élaboration de plans d’actions de conservation dans les territoires concernés.

Lire la suite

Pages