En Europe, les circuits courts alimentaires sont devenus des maillons-clés des stratégies de valorisation territoriale. Les nombreuses initiatives déjà recensées montrent à quel point ils reflètent des choix d’organisation et de gouvernance au niveau local, régional et national. Dans le contexte du débat européen sur la politique agricole commune, cet article s’intéresse ici au rôle joué par les pouvoirs publics pour stimuler, accompagner ou encadrer ce mode de commercialisation, et s’interroge sur les présupposés politiques pouvant influencer ces actions.

Ajouter un commentaire

Télécharger au format PDF
↑ Haut de page