Télécharger au format PDF | A A « Retour

La notion d'aménité environnementale, ne fait pas appel à une définition consensuelle. Il est donc important de fournir des éléments de réflexion, susceptibles de définir l'objet étudié et en faciliter sa gestion. L'étude économique de la rente foncière, permet de révéler les préférences individuelles pour le paysage, à partir d'un marché implicite correctement recensé sur le département des Bouches du Rhône. Nous voyons ainsi que les aménités environnementales peuvent être définies d'une part comme des biens collectifs circonscrits aux individus qui en jouissent. D'autre part, elles revêtent un caractère diffus d'ambiance paysagère, non directement attaché à un biotope ou un paysage particulier, mais plus liées à la densité d'urbanisation. En conséquence, l'absence de régulation institutionnelle paraît sous optimale et les systèmes de gestion les plus adaptés sont ceux favorisant un équilibre des différents espaces spécialisés au sein des agglomérations urbaines en voie de constitution.