Dans les territoires périurbains, l’urbanisation croissante se fait principalement au détriment des espaces agricoles, qui disparaissent alors de manière irréversible. Associée à des enjeux environnementaux mais aussi alimentaires, la préservation de ces espaces est devenue un enjeu majeur de la politique d’aménagement du territoire. Dans ce contexte, des initiatives innovantes émergent via une intervention directe sur le marché foncier, avec l’objectif de  préserver l’usage agricole sur le long terme. Cet article présente une première analyse de ce phénomène relativement récent : les « opérations de portage foncier ».

Ajouter un commentaire

Télécharger au format PDF
↑ Haut de page