Télécharger au format PDF |
|
A A

Les compensations d’impacts sur la biodiversité reposent sur une équivalence écologique entre les pertes dues aux projets d’aménagements et les gains attendus par les mesures compensatoires. À partir de l’analyse de quatre-vingt-cinq dossiers de dérogations à la destruction d’espèces protégées, les auteurs ont identifié plusieurs limites dans l’évaluation courante des mesures compensatoires. Sur la base de leurs observations, ils nous proposent des améliorations, tant au niveau scientifique qu’à celui des moyens de gouvernance.