A A

Préserver la qualité de l'eau

Le bocage, une des clés de la fonctionnalité des cours d’eau
en tête de bassin versant

La ripisylve désigne les formations végétales qui se développent sur les bords des rivières. En Bretagne et Pays de la Loire, le long des petits cours d’eau en tête de bassin versant, cette ripisylve prend souvent la forme d’une haie plus ou moins large de part et d’autre du lit mineur des ruisseaux. Un projet porté par la Direction interrégionale Bretagne-Pays de la Loire de l’Agence française pour la biodiversité a mis en lumière l’intérêt de préserver les « haies/ripisylves » en tête de bassin versant compte tenu des nombreux services qu’elles rendent aux cours d’eau et à la société en général (protection contre les crues, épuration des eaux, habitats de nombreuses espèces…).
>>> Accéder à l'article
   
       
Une réflexion sur l’état des connaissances des fonctions
du bocage pour l’eau dans une perspective de mobilisation
pour l’action

Le bocage constitue un des éléments essentiels du paysage dans la préservation de la ressource en eau, tant sur le plan qualitatif que quantitatif.  Dans cet article, les auteures font le point des connaissances scientifiques sur le fonctionnement et le rôle des haies sur l’eau. Leur analyse concerne surtout l’Ouest de la France, une région à réseau hydrographique dense et nappes affleurant au niveaux des talwegs.
>>> Accéder à l'article
   
       
Biodiversité et services écosystémiques des zones tampons humides artificielles de Rampillon (Seine-et-Marne)  
Concilier les enjeux eau et biodiversité  dans les régions agricoles est un enjeu majeur pour les acteurs des territoires. À partir d'une expérience menée en Brie Nangissienne, où des zones tampons humides artificielles ont été créées pour favoriser la dégradation naturelle d'une partie des contaminants présents dans les eaux agricoles issues des collecteurs de drainage, les auteurs de l'article nous démontrent que ces dispositifs sont également un moyen de recréer des espaces propices à la biodiversité et de fournir plusieurs services écosystémiques.
>>> Accéder à l'article
   
       
Zones humides urbaines à double visage à Dakar :
opportunité ou menace ?

La préservation des zones humides est un enjeu écologique important, car ces espaces naturels abritent une part essentielle de la biodiversité et procurent un grand nombre de services à l’environnement et à l’homme. Dans la région de Dakar, confrontée à une croissance urbaine exponentielle, le maintien de ces écosystèmes naturels est de plus en plus contraint et fait l'objet de conflit d'acteurs, illustrant une opposition entre deux appréhensions différentes de l’usage des paysages naturels urbains. À partir de l'étude de plusieurs zones humides dakaroises, cet article démontre que malgré l'utilité reconnue de ces écosystèmes, des menaces et des pressions compromettent leur avenir, mais que des perspectives de valorisation peuvent être envisagées par un aménagement adéquat.
>>> Accéder à l'article