A A
n°30/3 octobre 2019

Sommaire

Par : SANSON, Baptiste ; BAUDRY, Jacques ; MORET, Catherine ; NARCY, Jean-Baptiste

Avant propos

Lire la suite
Par : BAUDRY, Jacques

À partir de la moitié du vingtième siècle, la disparition progressive du bocage a révélé le rôle que jouent les haies et les talus pour la biodiversité, la ressource en eau, la qualité des sols et l’agriculture. Le bocage est alors devenu un objet de recherches et d’actions publiques. Cet article retrace comment les haies et les bocages ont été perçus par les chercheurs en environnement et quel lien peut être fait entre ces représentations et les politiques d’aménagement.

Lire la suite
Par : MORIN, Sophie ; COMMAGNAC, Loïc ; BENEST, Fabienne

Patrimoine historique et culturel, les bocages connaissent un recul depuis de nombreuses années. Or, ces territoires sont très favorables à la biodiversité. Fort de ce constat, l’Office national de la chasse et de la faune sauvage et l’Institut national de l’information géographique et forestière se sont associés pour développer un projet de suivi qualitatif et quantitatif des bocages en France. L’objectif est de ralentir voire de stopper la dégradation des bocages au titre des différents services rendus à la société. Il s’agit aussi de restaurer les bocages dégradés pour les rendre fonctionnels d’un point de vue écologique.

Lire la suite
Par : MORET, Catherine ; JOUON, Samuel ; LEBRETON, Lucie

Dans le Trégor, agriculteurs et élus se sont engagés conjointement dans le développement d’une filière basée sur la gestion durable du bocage et le développement d’un parc important de chaudières bois énergie avec la SCIC Bocagénèse. La protection de l’eau représente un autre enjeu central de la préservation des haies et des talus du territoire.

Lire la suite
Par : RENAULT, Pascal

La Bretagne, très tôt confrontée à une vulnérabilité pour assurer son alimentation en eau potable, a développé des approches territoriales innovantes pour limiter les phénomènes de dégradation de la qualité des milieux. Le programme Breizh bocage, politique publique en faveur du bocage, a soutenu la plantation de milliers de kilomètres de haies partout en Bretagne.

Lire la suite
Par : VIAUD, Valérie ; THOMAS, Zahra

Le bocage constitue un des éléments essentiels du paysage dans la préservation de la ressource en eau, tant sur le plan qualitatif que quantitatif.  Dans cet article, les auteures font le point des connaissances scientifiques sur le fonctionnement et le rôle des haies sur l’eau. Leur analyse concerne surtout l’Ouest de la France, une région à réseau hydrographique dense et nappes affleurant au niveaux des talwegs.

Lire la suite
Par : MORET, Catherine

Comment les techniciens et les gestionnaires perçoivent et s’emparent des connaissances produites par les scientifiques ? Est-ce que ces connaissances guident leurs actions ? Comment se fait l’interface entre ces deux communautés d’acteurs ? Pour Catherine Moret, responsable du service des milieux aquatiques, bocage et protection contre les inondations de Lannion-Trégor Communauté, répondre à ces questions fait appel à trois points de débat en lien, car ils font une boucle dans le déroulement de l’action.

Lire la suite
Par : GUIET, Sylvie

Le diagnostic des parcelles à risque de transfert, nommé DPR2 phytos, est une démarche régionale initiée par la Chambre d’agriculture de Bretagne en lien étroit avec l’unité mixte de recherche Sol agro et hydrosystème spatialisé de l’INRA. Ce diagnostic valorise les résultats scientifiques acquis depuis les vingt dernières années sur les transferts des produits phytosanitaires vers les eaux.

Lire la suite
Par : REULIER, Romain ; DELAHAYE, Daniel

Les mutations paysagères du bocage au cours des soixante-dix dernières années (agrandissement des parcelles, suppression des haies et des talus, etc.) tendent à amplifier les transferts d’eau et de sédiments issus du ruissellement sur les parcelles agricoles. Ces transferts peuvent alors générer de multiples aléas : inondation, pollution de l’eau, érosion des sols… En permettant une analyse des interactions qui lient les objets géographiques de différentes natures (haies, parcelles cultivées, mares, chemins, etc.) à l’échelle d’un territoire, l’analyse spatiale et ses outils de modélisation facilitent la mise en place de plans de gestion adaptése du bocage.

Lire la suite
Par : POULARD, Christine ; LE HÉNAFF, Guy ; BREIL, Pascal ; ARMANI, Gilles ; ACHARD, Anne-Laure ; GONZALEZ-SOSA, Enrique

Agir en amont sur le ruissellement en plantant ou en restaurant des haies est présenté dans certains documents comme une excellente solution pour atténuer les inondations. Pour d’autres, ces effets sont plus mesurés. Pour comprendre ces désaccords, les auteurs de cet article ont analysé la littérature scientifique sur l’effet des actions en versant, et en particulier des haies, sur le ruissellement. Ils attirent notamment l’attention sur la manière dont les résultats scientifiques sont présentés et cités, car elle peut être à l’origine de mauvaises interprétations.

Lire la suite
Par : OUVRY, Jean-François ; RICHET, Jean-Baptiste ; SAUNIER, Mathieu

Dans le Pays de Caux, en Seine-Maritime, trois quarts du territoire est concerné par l’érosion hydrique. Dans les zones les plus à risques, la plantation de haies hyperdenses fait partie des solutions de génie végétal pour limiter de manière efficace les transferts de matières en suspension et la pérennité des sols. C’est ce que confirment plusieurs études dont l’auteur de cet article nous fait la synthèse.

Lire la suite
Par : LE BIHAN, Mikaël ; LEDOUBLE, Olivier ; BARRY, Josselin ; HUBERT, Alexandra

La ripisylve désigne les formations végétales qui se développent sur les bords des rivières. En Bretagne et Pays de la Loire, le long des petits cours d’eau en tête de bassin versant, cette ripisylve prend souvent la forme d’une haie plus ou moins large de part et d’autre du lit mineur des ruisseaux. Un projet porté par la Direction interrégionale Bretagne-Pays de la Loire de l’Agence française pour la biodiversité a mis en lumière l’intérêt de préserver les « haies/ripisylves » en tête de bassin versant compte tenu des nombreux services qu’elles rendent aux cours d’eau et à la société en général (protection contre les crues, épuration des eaux, habitats de nombreuses espèces…).

Lire la suite
Par : CARLUER, Nadia ; GOUY, Véronique ; LIGER, Lucie

Les zones tampons enherbées ont montré leur efficacité pour limiter les transferts hydriques de produits phytosanitaires entre les parcelles sur lesquelles ils sont appliqués et le milieu aquatique. Cet article examine dans quelle mesure les connaissances acquises sur ces dispositifs sont transposables au cas du bocage. Il ressort de cette analyse que l’évolution des caractéristiques du sol induite par la présence des haies et des haies sur talus favorise a priori la rétention des contaminants. Pour autant quelques points susceptibles de limiter leur efficacité sont ici soulignés.

Lire la suite
Par : POINTEREAU, Paule

Soucieux de garantir la gestion durable des haies et du bocage, des agriculteurs et leurs structures de valorisation du bois*, appuyés par l’Afac-Agroforesteries, travaillent ensemble pour créer une certification nationale qui labellisera les bonnes pratiques de gestion des haies par les agriculteurs et la maitrise d’une filière de production de bois éthique, durable et locale. Le label Haie répond ainsi au double objectif de produire du bois énergie et du bois d’œuvre avec les garanties d’une ressource renouvelée et d’un maintien des paysages bocagers durables et fonctionnels. Du premier au dernier maillon de la chaîne, il se propose de guider l’évolution des pratiques de production, de distribution et de consommation.


* Composées de la Société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) Bois Bocage Énergie (en Normandie), de la SCIC de la Mayenne (en Pays de la Loire)
et des SCIC bretonnes Bocagenèse et de Lannion Trégor Communauté.

Lire la suite
Par : CLÉMENT, Olivier ; MALAVAL, Sandra

logo Végétal local

Depuis 2015, la marque « Végétal local » garantit l’origine des semences et plants d’espèces sauvages collectés et produits dans les territoires. Dans les pays de Loire, une filière de collecte de graines et de production de plants bocagers s’est récemment mise en place.

Lire la suite
Par : PINARD, Christophe

Trois ans après son lancement, un premier bilan du plan de développement de l’agroforesterie (2015-2020) du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation peut être établi. Le premier constat, c’est le renforcement des réseaux et des organismes concernés.

Lire la suite
Par : TOULLEC, Jean-Luc

Dans cet article introduit par Jean-Luc Toullec, animateur du réseau biodiversité de l’enseignement agricole, des acteurs publics et économiques font le point des politiques publiques du bocage en Bretagne et de leurs devenirs dans un contexte où les questions environnementales et climatiques s’inscrivent au premier plan. Ces témoignages ont été recueillis lors d’une table ronde organisée les 21-23 novembre 2018, à Lannion, à l’occasion des Sixièmes Rencontres nationales arbres et haies champêtres sur le thème « Ressources en eau, ressources bocagères ».

Lire la suite
Par : CLERAN, Eddy ; LECAUDEY, Pascal

Dans la Manche, premier département bocager de France, environ vingt mille kilomètres de haies ont disparu en vingt ans selon les chiffres de l’Institut national de l’information géographique et forestière. Les agriculteurs et la Fédération des associations de boisement de la Manche se mobilisent pour dynamiser la plantation de haies.

Lire la suite
Par : GUILLOU, Alan

Avec un taux de boisement de 9 % contre 28 % pour la moyenne française(Institut forestier national, 2010), les départements du Nord et du Pas de Calais sont ceux qui comptent le moins d’arbres en France. Depuis 2013, l’association « Les planteurs volontaires » y organise des plantations citoyennes autour de projets portés par les agriculteurs et les collectivités. 

Lire la suite
Par : GUÉHENNEUC, Thierry

Constitué en association depuis 2008, le collectif Terres & Bocages rassemble une centaine d’agriculteurs, essentiellement de Côte d’Armor, répartis entre Loudéac et Lamballe et organisés collectivement pour entretenir et renouveler le bocage de leurs exploitations. Leur ambition est de renouer avec une forme d’agroforesterie, où l’arbre bocager est inséré au système de production agricole et appréhendé dans sa globalité. 

Lire la suite
Par : MAGNIN, Léo

En vertu de la « bonne condition agroenvironnementale » n° 7 (BCAE7), tout bénéficiaire d’une aide de la Politique agricole commune a depuis 2015 l’obligation de maintenir les haies qui sont présentes sur son exploitation. Cette règle, inédite par son ambition, protège-t-elle effectivement les haies ? Après avoir présenté le contenu de la BCAE7, l’article explore les façons dont elle est interprétée sur le terrain par les trois principaux groupes d’acteurs : les agriculteurs, les services de l’État et les conseillers agroforestiers.

Lire la suite
Ressources en eau, ressources bocagères
Baptiste SANSON
n°30
3 octobre 2019