De 2011 à 2014, des expérimentations d’éco-pâturage caprin (Chèvre des fossés) ont été menées dans une zone humide de Mayenne dans le but de contrôler des herbiers de renouées du Japon. Sans toujours apporter des bénéfices sur la restauration de la biodiversité en général et l’abaissement du nombre de tiges de renouée dans les placettes colonisées, cette gestion originale a montré son efficacité pour réduire les pourcentages de recouvrement de l’espèce, la hauteur des tiges et les biomasses produites en fin de cycle.

Ajouter un commentaire

Télécharger au format PDF
↑ Haut de page